De nos jours...

Publié le par lali

 

 

 A méditer et laisser cheminer en soi3157107507_d7bfc65929_o.jpg
...nous avons des édifices plus élevés

et des autoroutes plus larges, mais notre niveau de tolérance

est plus bas et notre esprit est plus étroit.

Nous dépensons davantage, mais nous nous amusons moins.

Nous avons de plus grandes maisons, mais de plus petites familles.

Nous avons plus de compromis, mais moins de temps.

Nous avons plus de connaissances, mais moins de jugement.

Nous avons plus de médicaments, mais moins de santé.



Nous avons multiplié nos possessions, mais nous avons réduit nos valeurs.

Nous parlons beaucoup, nous aimons juste un peu et nous détestons trop.

Nous avons atteint la lune et en sommes revenus,

mais nous trouvons pénible de traverser notre propre rue pour rencontrer nos voisins.

Nous avons conquis l'espace intersidéral, mais pas notre espace intérieur.

Nous avons des revenus plus élevés, mais le moral plus bas.



Nous vivions à une époque où il y a plus de liberté, mais moins de joie.

Nous avons bien davantage de nourriture, mais nous nous nourrissons mal.

Nous vivons à une époque où il faut deux salaires pour chaque foyer,

mais les divorces augmentent.

C'est une époque où les maisons sont plus belles,

mais où il y a davantage de foyers brisés.

Publié dans Pensées méditatives

Commenter cet article

P.F.J 20/05/2011 14:19



Oh ma Fée - Lali ! Voilà que tu me donnes de quoi me remettre à douter de l'espèce humaine... Ce matin, en me levant, je me disais que, finalement,
on pouvait peut-être sauver l'Homme ! Bon, je ne t'en veux pas pour cette fois... Je replonge dans mes rêves ! Bises de ton Pierre



Max 19/05/2011 12:45



Bonjour Lali, certains constats sont là pour nous rappeler qu'il n'est pas encore trop tard pour changer notre attitude et notre comportement dans la vie...


Passe de belles journées.



choco-chan 17/05/2011 19:00



je suis trop d'accord avec ça !


Bisous !



BRIGITTE46 17/05/2011 07:01



je n'aime pas quand tu es défaitiste ma douce fée! il y a des personnes qui n'ont RIEN et peut pas plus loin que le bout de ta rure, et toi ma douce que ferais-tu sans internet? il nous
faut choisir la voie du milieu: un juste équilibre! allez demain un sujet plus gai s'il te plait! bisous de la psy carpe-diem



ninine 17/05/2011 04:34



C'est d'une justesse inouie, ma Lali,


bisousssss